Joseph Kabila : les 5 chantiers RDC de reconstruction du pays - bilan positif
 
 
 
Joseph kabila 2011 Facebook
 
   
 
 
     
 
  • Cap sur l'avenir : il l'a dit, il l'a fait, il en fera d'avantage !

    Sous l’impulsion des cinq chantiers, la RDC est entrain de sortir du cycle de la fatalité vers celui de l’espérance. Joseph KABILA KABANGE aspire à mathématiser sa volonté de nationaliste et progressiste par la concrétisation de son projet de société résumé dans la formule de « cinq chantiers » : les Infrastructures, la création de l’Emploi, le logement, l’Eau et l’Electricité ainsi que la santé et l’Education.

  • Au premier plan les grands travaux d'infrastructures

    La finalité étant l'amélioration des conditions de vie des citoyens Congolais. L'ambiton du président Joseph Kabila est grande pour la nation !

  • Les infrasctructures : une priorité engagée pour la RDC

    Aujourd'hui, les travaux sur terrain, ceux déjà finis et ceux en cours d'exécution, traduisent la matérialisation de cette vision.

  • Les travaux de grandes envergures lancés dans tout le pays

    Première conséquence l'amélioration des infrastructures et voies de communication.

  • Joseph Kabila : la santé l'une de ses principales préocupations

    Des personnes saines peuvent ainsi participer activement à l'oeuvre de la reconstruction et de la modernisation de la RDC.

  • Hôpital du cinquantenaire, un bijou que Joseph Kabila lègue à la nation

    La RDC s'est doté de l'un des plus grands hôtitaux de l'Afrique Centrale. Plusieurs dizaines d'hôpitaux généraux de référence et de centres de santé ont été réhabilités.

  • Des condtions d'éducation améliorées

    Le secteur de l'éducation connait de profondes transformations. C'est ainsi qu'ont été construits ou réhabilités des bâtiment scolaires et universitaires à travers toute la république.

  • L’eau et l’électricité des nécessités pour la vie humaine et économique

    L’accès à l’eau potable et à l’électricité participe à l’amélioration des conditions de vie des populations.

  • Le logement en RDC constitue un élément de dignité humaine

    Par le chantier de logement, Joseph Kabila entend résorber progressivement la crise de logement afin d’assurer à tous les Congolais le droit à un logement décent.

  • La Cité du Fleuve : la RDC dans le XXI siècle

    En vue d’assurer un logement décent pour tous, Joseph Kabila met en place une politique attractive des investisseurs privés dans ce secteur pour la concrétisation de leurs projets.


Pari fou, pari gagné ! Les 5 chantiers Joseph Kabila

Un mandat s'achève, certes petit à petit, mais un autre annonce ses couleurs. Il s'agit du mandat de Joseph Kabila Kabange. Il s'achève parce que prévu comme tel dans la constitution. Un autre se pointe à l'horizon parce qu'il lui est constitutionnellement reconnu le droit de le briguer. Le briguer c'est une chose, et de l'avoir dans on escarcelle en est une autre.

Parce que demain sera ce que l'on aura fait aujourd'hui, l'obtention du deuxième mandat serait, pour Joseph Kabila, le résultat du premier. Lui accorder une cote de sa gestion appartient à tous les Congolais,les témoins oculaires de ses réalisations. Nombre de ceux-ci s'accordent sur une chose : le réveil du Géant, la RDC, dans plus d'un domaine. Ce, contre vents et marrées.

La beauté insoupçonnée dont bénéficie le pays sous ce premier mandat est fruit d'une volonté politique prouvée et éprouvée. Instaurer la démocratie et sauvegarder les institutions de la République, c'était son souci majeur, voire la cause de ses cauchemars. Il y est parvenu. Certainement, Majorité et opposition cohabitant dans toutes les deux chambres du Parlement. S'entrechoquant dans les idées et se séparant des fois dos à dos. L'enfant "démocratie" à tout de même été préservé. Aujourd'hui, les Congolais sont dans l'attente des élections pour la deuxième fois consécutive. Des actes positifs et dignes d'éloges qui traduisent le jeu démocratique et l'alternance au pouvoir.

Passé au crible par des critiques acerbes et des invectives nocives à l'intérieur comme à l'extérieur du pays, Joseph Kabila a tenu tête. Le pays baignait dans un état très piteux en termes d'infrastructures. Depuis 2006, son gouvernement aborde les grands travaux. Objectif, construire, réhabiliter et moderniser 12 000 km à travers l'ensemble du territoire national, dont 5 600 km, actuellement sont entièrement terminés. Pour ce faire, les contrats chinois sont signés. A eux seuls, il sont constitué un pavé dans la marre de la part des bailleurs de fonds traditionnels et des institutions de Breton Wood. Les intérêts de grandes puissances capitalistes, à en croire certains analystes, seraient froissés avec l'émergence de la Chine en RDC. Sagesse oblige, Joseph Kabila s'en sort facilement. Les deux pôles ont cohabité et même collaboré en RDC. Qui plus est, la quasi-totalité des dettes extérieures du pays sont effacées. Pourtant il ne les a jamais contractées ces dettes. C'est son atcif.


Yvon Ramazani

Joseph Kabila fier de son mandat

Les atouts de Joseph Kabila

La  rigueur imprimée dans la gestion des finances a valu au président Joseph Kabila maints honneurs, maintes félicitations. Les premières du Pnud, "la RDC a repris progressivement des indicateurs du développement vers le summum, pendant la décennie dirigée par Joseph Kabila", indique son rapport de développement humain (RDH) de décembre 2010. Et le FMI projette un taux de croissance de 7% en 2011. En terme de croissance économique, il place la RDC derrière la Chine mais devant le Brésil, les Etats Unis et la France.

Des avancées qui poussent les observateurs avertis à proclamer Joseph Kabila partant favoris pour les prochaines échéances électorales. Loin s'en faut, il doit achever ses entreprises et amener le pays à bon port. Les Congolais n'ont pas droit à l'erreur pourtant.  Ils ne sont pas dupes non plus. Ils ont des yeux qui voient. Très bien d'ailleurs. Ils vont le récompenser.De la bonne manière surtout. Inévitablement en lui accordant ce deuxième mandat, son dernier constitutionnellement, afin qu'il achève ce qu'il a amorcé. Construire sans achever étant détruire. Joseph Kabila n'est pas cette école.Son premier mandat était bon, le deuxième sera meilleur que l'on espère. Car les Congolais sont nés pour le meilleur. Un pari, au départ fou mais qui, au bout du tunnel, s'avère gagné. Vive les élections en RDC ! Qui vivra verra !

Joseph Kabila a déposé son dossier à la Ceni 2011

   

 

 





 
 

 

 
 


© Elections RDC 2011 - Joseph Kabila 2011 - Alphonse Mbuyu - Plateforme Habitat Adresse